5
mai

C’était mieux avant. Mais quoi? Mais tout était mieux avant!

Eh bien… Le moins que l’on puisse dire, c’est que le quotidien nous a bien rattrapé et la fréquence de nos publications avoisine le zéro absolu.

Ce blog a d’ailleurs passé  quelques mois dans les limbes de l’internet, entre la vie et la non-vie et nous ne nous en étions pas rendu compte. Et plus surprenant encore, il y a encore de rares visiteurs qui viennent nous voir et qui repartent… sans faire le moindre bruit. Peut-être ont-ils cru voir de la lumière?

A l’origine de ce blog, notre volonté de vous compter notre voyage, nos amusements, nos émerveillements, nos expériences.

Et lorsqu’on voyage, chaque jour porte son lot d’aventure, de paysage captivant, de différence. Une fois installé, même dans un pays étranger, toutes ces petites choses qui nous paraissaient différentes font désormais parties de notre quotidien. Et l’inspiration se tarie d’elle même.

Comme en amour, la routine a dégainé son silencieux et nous ne sommes rendu compte de rien.

Je ne promet pas de ressusciter ce blog, mais peut-être puis-je le sortir de sa torpeur de temps à autre.

Et que puis-je vous raconter d’intéressant? Voilà bien mon problème.

Il y a 5 ans jour pour jour, nous étions la tête dans les cartons et 20 … la suite

8
jan

My name is James

A l’occasion de quelques échanges de vœux, un ami1 m’a fait remarquer que ce blog le faisait éternuer tellement la poussière s’y est amassée.

Je suis bien d’accord avec lui, mais que voulez-vous, j’ai de plus en plus de mal a rester face a un écran d’ordinateur une fois le boulot terminé. Ceci dit, j’ai quand même un truc ou deux a raconter de temps en temps et croyez-le ou non, nous avons 19 articles plus ou moins aboutis encore a l’état de brouillon.

Voici donc l’occasion d’en ressortir un des cartons; et celui-ci y aura passe presque 3 ans et demi!

Revenons a ce qui nous intéresse, a savoir l’Australie, ses habitants et leur culture. Et s’il y a bien un truc qui me fait sourire et qui me navre tout autant, c’est le manque de personnalités légendaires, de héros de l’histoire Australienne. Le problème n’est pas tant le manque prétendants au titre que la façon dont les Australiens ont réglé le problème.

En effet, puisque bien peu d’individu ont accompli quelque chose de bien, de beau ou de grand et que cela puisse servir de modèle ou d’inspiration, ils ont été chercher leurs icônes parmi les personnes … la suite

14
août

Melbourne – Carnet d’adresse

Lorsque je papote avec les locaux, tous me disent invariablement que Melbourne est une ville hyper dynamique, que ce ne sont pas les activités qui manquent, que toutes les cuisines du monde sont représentées et qu’il y a tellement de bons restaurants qu’on ne sait plus ou y donner de la fourchette, qu’on y trouve de produits alimentaires du monde entier (ah, sauf du foie gras et du fromage au lait cru), etc.

C’est peut être bien vrai tout ça, mais je trouve que Melbourne s’emploie fort bien a cacher ses secrets et a ne les révéler qu’a ceux qui font preuve de patience et de persévérance.

Je n’ai pas trouvé d’équivalent du Figaroscope ou d’Officiel des spectacles ici. Ou s’ils existent, je ne les ai pas vu!

Voici la liste des mes plans, qui a défaut d’être bons, ont au moins l’avantage d’exister :-)

Melbourne – keskonmange?

  • Asiatique surtout – Pour un Chinois, direction Chinatown (on aime le resto Hu-Tong), pour manger Viet-namien, rendez-vous a Richmond, autrement appelle Little Saigon (On aime la boulangerie Nu Lan et ses excellents sandwich vietnamien)
  • Du Steak, du Burger et des protéines parce que « la viande, c’est la force »: n’importe quel bon pub fera
  • la suite

17
juin

Apps du voyageur

Il m’en aura fallu du temps. Je fais partie de cette frange de la population qui estime que les téléphones derniers cris, c’est vachement cher quand même et qu’en définitive tout ce que je veux c’est téléphoner. Puis finalement, il y a un an, agacée d’avoir à m’exciter sur un appareil de merde (qui m’avait tout de même coûté 149$ a l’époque), et prévoyant ma future affectation sur un projet qui me promettait de passer 3 heures par jour pendue au téléphone au moins, je décidai d’opter pour un iPhone.

Bon voila. L’iPhone, c’est quand même drôlement bien et ça rend vachement plus de services qu’un pov’ téléphone. D’ailleurs, c’est un outil vachement pratique pour le voyageur au long cours car il permet de planifier et gérer tout un tas de trucs et de machins.

Voici ma liste d’app iPhone et iPad que je trouve fort utiles pour qui sillonne les routes de ce pays.1

Hébergements et restauration

  • HotelClub (gratuit): Pour chercher et comparer des hôtels. En plus, l’app positionne votre recherche sur une carte. Pratique.
  • stayz (gratuit): Pour chercher des locations saisonnières courte durée. Le séjour minimum est précisé, ce qui est utile lorsqu’on cherche un hébergement juste
  • la suite

30
mai

Un an déjà

Salut Lecteur!

On doit dire qu’on est bien surpris. Nous n’avons pas alimenté ce blog depuis quelques lunes et de mémoire, nos derniers billets reflétaient notre agacement par rapport a certains points de la vie quotidienne en Australie. Cependant, nous avons encore et toujours de la visite, ce qui est fort appréciable.

Nous avons aussi 457 commentaires en attente de validation. Et comme ce nombre impressionnant n’est que le triste résultat d’un blog laisse en jachère, je pense pouvoir dire sans me tromper que 100% d’entre eux ne sont que du spam. Direction la poubelle donc.

Ou en sommes-nous après tout ce temps?

Eh bien la routine a repris le dessus et nous avons bien moins le temps de nous émerveiller a chaque gros cailloux que nous croisons sur la route.

Cela fait maintenant 364 jours que nous habitons dans notre petite maison pas loin de la mer, pas loin de Melbourne, et aussi pas loin de l’aéroport. Nous venons de signer a nouveau le bail pour une durée d’un an. En Australie, les baux sont a durée limitée et si le proprio envisage de vous mettre sur le trottoir ou si le locataire veut se tirer sans faire les … la suite